​Le Canada: la nouvelle terre promise des migrants haïtiens 

Posted on August 06, 2017, 10:26 pm
3 mins

Depuis le prolongement de TPS (Tempory Pretected Status) pour une période de 6 mois, soit du 23 juillet 2017 au 22 janvier 2018, les migrants haïtiens se tournent vers d’autres options pour éviter les représailles de la politique migratoire de l’administration Trump.
L’une des options les plus adoptées est la migration illégale vers le Canada, qui a toujours été un allié d’Haïti.

Selon l’Agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC), 245 réfugiés majoritairement des haïtiens ont traversé illégalement la frontière entre les États-Unis et la ville du Québec (Canada), en janvier 2017. En juin dernier, ils étaient au nombre de 781.



L’accueil de cette vague de déplacés en provenance des États-Unis, est coordonné par la Croix Rouge Canadienne et des services de santé provenant des universités canadiennes.

Avec l’approche de l’expiration du TPS, une cinquantaine de migrants ont franchi illégalement la frontière entre les deux pays chaque jour, durant la première quinzaine du mois de juillet 2017. Depuis la fin de ce mois, ils dépassent la barre de 150 par jour.

Les centres d’accueil sont dépassés par l’afflux des demandeurs d’asile. Depuis le jeudi 3 août,    des centaines de réfugiés, hommes, femmes et enfants sont redirigés au Stade Olympique à Montréal, qui ne peut contenir que 600 personnes.

Une grande partie de la population du Canada et quelques médias locaux s’inquiètent beaucoup sur la qualité des migrants qui prennent d’assaut le nouveau El Dorado, et sur les perturbations socio-économiques que ces déploiements vont provoquer dans un futur proche. Ils affichent clairement leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux et à travers quelques émissions très populaires.

Pour tenter de rassurer son peuple, le Premier Ministre canadien avance que le gouvernement a la capacité et les ressources nécessaires pour gérer la situation. « Nous faisons actuellement l’évaluation complète des dossiers et nous nous assurons que les décisions sont prises en conformité avec la Loi canadienne sur l’immigration » affirme Justin Trudeau.

Pour sa part, Denis Conderre, édile de la ville de Montréal, a affiché son support aux haïtiens en difficulté: « Encore une conséquence de la politique d’immigration de Donald Trump » écrit-il sur Twitter.  « La ville de Montréal souhaite la bienvenue aux réfugiés haïtiens. Vous pouvez compter sur notre entière collaboration »

Aucune démarche concrète n’a été entamé par le gouvernement haïtien pour aider plus de 60.000 de nos compatriotes qui sont sur la menace de déportation.



Photo: Liberation.fr

Copyright © 2017 Mag Haiti

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:
Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie... Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp... Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)