AVD condamne énergiquement les violences faites par Guyler C. Delva sur le Jeune-Président d’Haïti

Posted on July 16, 2017, 6:25 pm
4 mins

L’Association des Volontaires pour la Démocratie (AVD), instance organisatrice du Gouvernement Jeunesse d’Haïti (GJH), est consternée en apprenant que le journaliste Guyler C. Delva a giflé, ce matin aux studios de la station de radio Caraïbes fm, le Jeune-Président du Gouvernement Jeunesse d’Haïti, M. Faranday Pierre-Louis.

Pourtant invité à l’émission Matin Caraïbes pour parler d’une activité que le GJH organise ce samedi au lycée Fritz Pierre-Louis, le Jeune-Président, accompagné de la Jeune-Première ministre, Myflesta Gourdet, a été brutalement empêché à prendre la parole à l’émission, sans motifs, par M. Delva. Sous l’insistance des autres animateurs, le Jeune-Président a été invité à quitter le siège qu’il occupait pour prendre celui d’un autre animateur de l’émission, Edmond Jean-Baptiste, qui a été, lui-même, jeune-Ministre en 2011, lors de la deuxième édition du Gouvernement Jeunesse d’Haïti.

Malgré cela, M. Guyler C. Delva s’est déplacé pour venir arracher le micro devant le jeune-président avant de le taper au visage. Devant cet acte odieux, les autres animateurs de Matin Caraïbes ont annoncé à leur public que M. Delva vient de poser un acte indigne et qu’ils le laissent terminer tout seul l’émission et se sont retiré avec le Jeune-Président et la Jeune-Première ministre de la salle de l’émission.




L’Association des Volontaires pour la Démocratie condamne fermement cette attaque indigne de Guyler C. Delva sur le jeune-Président de la République, Faranday Pierre-Louis. Elle considère cette lâche agression comme une offense à la jeunesse haïtienne. Une jeunesse qui se débat déjà pour trouver sa place dans la société de plus en plus compliquée. L’AVD considère également cet acte sans grandeur d’un journaliste qui prétendait défendre à tout bout de champ les autres journalistes de toute forme d’agression, comme un coup de crachat au visage de la jeunesse organisée et active d’Haïti. En agressant le Jeune-président de la République, toute la jeunesse haïtienne se sent également agressée…

Depuis son installation le 23 février dernier, le Gouvernement Jeunesse d’Haïti rencontre toute sorte de difficultés. Mais les jeunes ont montré de la volonté pour tenir et aller jusqu’au bout, car ils sont le présent et l’avenir d’Haïti. Ne pas investir en eux, c’est ne pas faire le choix du progrès social et du développement durable. Voire cracher sur eux, c’est ne pas croire à un lendemain meilleur.

L’Association des Volontaires pour la Démocratie, dans sa lutte pour une société plus juste où chacun respecte les droits des autres, souhaite que la justice haïtienne puisse tracer un exemple fort pour que personne, de par son statut, ne se croit, ni se considère supérieur aux autres. L’Association des Volontaires pour la Démocratie, comme tous les groupes organisés du secteur de la Jeunesse, est prête à accompagner le jeune Président de la République dans toutes les démarches qu’il souhaite entreprendre.

Carlin Michel, Président, AVD

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie… Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp… Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)