Ballon d’Or 2016 – Cristiano Ronaldo sacré pour la quatrième fois

Posted on December 12, 2016, 7:27 pm
4 mins

1986204-41719567-2560-1440BALLON D’OR – Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d’Or 2016. Vainqueur de l’Euro et de la Ligue des champions, le Portugais a décroché la plus prestigieuse récompense individuelle pour la quatrième fois. Seul Lionel Messi le devance désormais au palmarès.

Pouvait-il en être autrement ? Comment ce Ballon d’Or 2016 pouvait échapper au maître incontesté de la saison, Cristiano Ronaldo ? Après la Ligue des champions et l’Euro, le Portugais a clos son exceptionnel exercice en remportant la plus prestigieuse des récompenses individuelles. Le Portugais a signé “la meilleure année de (s)a carrière”, selon ses propres mots confiés sur l’Equipe 21. Seul au-dessus du commun des mortels, dans une galaxie très très lointaine, Ronaldo s’est imposé comme une évidence au fil des compétitions qu’il a marquées de son empreinte pour décrocher son troisième Ballon d’Or en quatre ans.

Ronaldo pèse désormais quatre Ballons d’Or. Il devance les immenses Marco van Basten, Michel Platini et Johan Cruyff (3). Un trio de légendes qui donne toute la mesure de la trace laissée par Ronaldo dans l’histoire du jeu. Désormais, seul Lionel Messi (5) fait mieux que lui. Mais, cette année, même l’Argentin a dû s’incliner. Messi paie sa sortie de route précoce en Ligue des champions (quart de finale) et sa défaite en finale de la Copa America. Il aura manqué un titre majeur à Antoine Griezmann, meilleur buteur de l’Euro et autre favori à ce Ballon d’Or 2016. Le Français a buté en finale de la C1 et du Championnat d’Europe face au Real et au Portugal… de Ronaldo.



Réussite individuelle et collective

Cette saison, et pour la première fois de sa carrière, CR7 a conjugué son exceptionnelle réussite individuelle avec celles de son club et de sa sélection. Si ses précédents sacres portaient avant tout la marque de ses exploits avec Manchester United et le Real Madrid, celui-ci est particulier puisqu’il couronne sa capacité à entraîner avec lui le collectif. Notamment celui du Portugal qui a conquis son premier titre majeur en juillet dans le sillage de son capitaine. Ce Ballon d’Or, décerné par un collège de 173 journalistes choisis par France Football, est absolument indiscutable.

Avec 51 buts et 17 passes décisives en 55 matches, ses statistiques restent à des hauteurs prodigieuses. Mais le meilleur buteur de la dernière C1 (16) a surtout fait basculer le destin de ses équipes. Il s’est notamment offert un triplé en quart de finale de la Ligue des champions face à Wolfsburg alors que le Real était tout proche de la sortie. A l’Euro, c’est encore lui qui a mené le Portugal en finale en ouvrant le score en demie face au Pays de Galles (2-0) au prix d’une détente surhumaine.

1966031-41316107-2560-1440

S’il fallait encore enfoncer le clou et mettre à distance une concurrence réduite aux places d’honneur, Cristiano Ronaldo a rappelé qu’il était le meilleur cette année en claquant un triplé retentissant fin novembre en championnat face à l’Atlético de Griezmann et clore la parenthèse d’un automne mitigé. Cette année était définitivement la sienne. De janvier à décembre. Ce 61e Ballon d’Or ne pouvait pas lui échapper.

Cet article a été publié pour la première fois sur: eurosport.fr

 

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Leave a Reply

  • (not be published)