Barbara Jeanty: Une tête bien pleine dans un corps bien fait

Posted on April 21, 2016, 4:49 pm
7 mins

Par Franciyou Germain: 

Etre mannequin en Haïti n’est pas vraiment rentable, nous sommes toujours en phase d’expérimentation et la population ne consomment pas vraiment les produits des créateurs haïtiens.

Dans la foulée, quelques mannequins tels que Sarodj Bertin, Samantha Kersaint, Viergeline Jean, Marie Darline Exumé… ont pris une place prestigieuse dans le domaine de la mode et commencent à changer la perception du public.

D’autres jeunes talents font aussi un travail sérieux dans le milieu mais n’ont pas encore attiré les projecteurs de la presse. Dans cette optique, Mag Haiti s’est entretenue récemment avec la première dauphine de Miss Haiti été 2015, Barbara Jeanty, qui nous a donné quelques détails sur ses activités professionnelles.

Mag Haiti: Merci Barbara  te mettre à la disposition de Mag Haiti. Peux-tu te présenter au public?

Barbara: Bonjour tout le monde! Je suis Barbara Jeanty, née le 4 décembre 1994 à Port-au-Prince. Je suis en troisième année Sciences Economique à l’IHECE et en première année Secrétariat Bilingue à la Faculté Craan d’Haïti. Je suis actrice, directrice et mannequin à Jeanty’s Choublak Agency. Je suis la première dauphine de Miss Haiti été 2015.

Mag Haiti: Actuellement tu fais des études supérieures dans deux domaines différents, as-tu assez de temps libre pour gérer ta passion pour la mode?

Barbara: Cela m’arrive de ne pas avoir de temps pour la mode, surtout quand je suis en période d’examens, mais comme c’est une passion, j’aime ce que je fais et je me débrouille assez bien.

Mag Haiti: Es-tu une créatrice? Cela ne te tente pas de créer ta propre ligne?

Barbara: Je ne suis pas une créatrice, mais cela me tente des fois, on verra à l’avenir.

Mag Haiti: Dans combien de compétions de mode majeures as-tu déjà participé?

Barbara: En fait je préfère organiser mes propres activités pour aider d’autres gens, participer à des compétitions (en Haïti) ce n’est pas encore dans mon plan (lol).

10620647_776297662428049_1527843071232261369_n

Mag Haiti: Alors combien de concours de beauté as-tu déjà organisé?

Barbara: On n’organise pas de concours de beauté (peut-être à l’avenir), on a présenté notre premier Fashion show en juin 2015, et dernièrement on a organisé des séances de formation en Mannequinat, Protocole et Make up.

Mag Haiti: Tu as des modèles dans le milieu?

Barbara: Hencha Voigt et Tico Armand, Il y en a d’autres que j’admire, qui sont mes modèles.

Mag Haiti: Tu as des modèles dans ta famille? D’où vient cet amour pour la mode?

Barbara: Je n’ai pas de modèle dans ma famille, c’est tout naturel, cette passion pour la mode je ne peux m’en passer.

Mag Haiti: As-tu l’habitude de voyager dans d’autres pays pour voir comment ça fonctionne dans les Fashion Show?

Barbara: Non pas encore, mais j’ai l’habitude de suivre Fashion TV et je vois qu’il y a une grande différence.

Mag Haiti: Parles nous un peu de cette différence?

Barbara: Les mannequins étrangers ne se déhanchent pas comme nous le faisons en Haïti, ils sont plus calmes avec leurs regards perçants, une sureté et un sens de professionnalisme remarquables.

Mag Haiti: Est-ce que cela t’arrive d’enseigner tes techniques à d’autres jeunes filles?

Barbara: Oui ça m’arrive, il y a des gens qui m’écrivent pour me demander des conseils à ce sujet.

2 Untitled-2

Mag Haiti: Tu comptes fonder une agence ou une école de mannequinat dans le temps?

Barbara: J’ai déjà fondé une agence baptisée Jeanty’s Choublak Agency, les autres projets sont à venir.

Mag Haiti: Et comment vont les activités de Jeanty’s Choublak Agency? Tu recrutes beaucoup de potentiels mannequins?

Barbara: Tout va bien, j’ai déjà un staff avec moi, pour l’instant on n’a pas encore fait de recrutement, mais ce sera pour bientôt.

Mag Haiti: Dis-nous brièvement ce qui doit être amélioré pour rentabiliser la mode en Haïti?

Barbara: Je leur conseillerais de faire des séances de formation comme je l’ai fait avec mon agence Jeanty’s Choublak Agency,  pour que les gens sachent l’importance et la valeur de la mode et savoir comment ils pourront tirer profit et contribuer à l’avancement du pays.

Mag Haiti: D’après toi pour devenir mannequin professionnel quels sont les prérequis qu’un jeune doit avoir?

Barbara: Cela dépendra de quel type de mannequin vous voulez devenir… Les critères sont multiples. Même si vous ne dépassez pas le mètre soixante-dix et même si vous ne faites pas une taille 34, vous pouvez toujours espérer devenir mannequin. Tentez simplement de jouer sur votre différence et faites les bons choix quant au type de mannequinat vers lequel vous vous dirigez. Les qualités essentielles sont les suivantes: un moral d’acier – Ponctualité – Dynamisme – Honnêteté – Discipline de vie – Sens du relationnel – Organisation – Etre sans complexes – Accepter le contact tactile – Sens du rythme et de l’équilibre – Savoir vivre – Personnalité.

Mag Haiti: Un dernier mot?

Barbara: Je remercie Mag Haiti qui fait un bon travail dans ce domaine et de m’avoir contacté pour cette interview. Un Merci spécial à toute l’équipe de Jeanty’s Choublak Agency. A tous ceux qui rêvent de faire carrière dans la mode, croyez en vos potentialités, garder intacte votre personnalité. Ne cesser jamais de rêver car un jour ce rêve deviendra réalité. Le public peut contacter l’agence au numéro +(509) 3397-04-48  ou l’écrire à jeantyschoublakagency@gmail.com

Mag Haiti: Barbara Jeanty et bon succès!

Copyright © 2015 Mag Haiti

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Leave a Reply

  • (not be published)