Carnaval 2018: Mass Konpa fè gòl

Posted on February 02, 2018, 7:13 pm
4 mins

Pour le carnaval 2018, le groupe du Sénateur Gracia Delva a proposé l’une des meilleures meringues dans la tendance Konpa. Pas trop social, un peu polémique, la chanson « Depatcha » comprend assez de groove pour enflammer les carnavaliers qui ne demandent que cela.

Le temps où Mass Konpa faisait partie des formations musicales moyennes au carnaval est révolu. Comme l’a si bien dit un animateur, la bande à Gracia s’est refait une image durant cette période festive.



En collaboration avec le jeune groupe rap G-Shytt, Mass Konpa a fait l’essentiel en combinant des rythmes qui peuvent attirer l’ancienne et la nouvelle générations. L’introduction des jeunes rappeurs de BPC fait bonne impression sur les jeunes qui adorent le Trap. C’est l’une des plus belles collaborations pour cette édition carnavalesque.

Au début de la meringue, le Sénateur-chanteur a essayé de faire un peu de social sans pour autant développé une thématique. Il a survolé quelques thèmes avant de s’adonner complètement à

L’animation musicale:

« Yo di n paka leve defi sa,

Yo di n paka chanje peyi sa

Yo di nap toujou ret nan fè nwa

Ayisyen pa gen defi nou paka leve tonnè…»

 

Le tube dure 7 minutes et 57 secondes au total; les deux premières minutes de la chanson sont essentiellement consacrées aux problèmes sociaux qui dominent la société haïtienne. Un des rappeurs de G-Shytt a aussi posé ses empreintes dans cette partie essentielle de la meringue.

Gracia en a profité pour dénoncer les préjugés concernant le statut des officiels, ces politiques à qui les gens reprochent le manque de protocole.

Situation dont il a été victime durant l’année 2017, à plusieurs reprises, lors de quelques unes de ses prestations où il s’est complètement laissé aller. Le chanteur assume ses actes:

« Paske m se majistra ou di m paka danse

Paske m se Prezidan ou di m paka flannè

Paske m se Depite m paka fon ti chèlbè

Paske m se Senatè m paka fè de yayad…»

Le texte du groupe MASS KONPA aurait mieux réussi le coup, si à un certain moment la démarche n’était pas souillée par des propos obscènes, quand au milieu de la chanson Gracia a fait appel aux jours de la semaine pour faire un jeu de mots ayant référence aux lesbiennes. Un slogan qui n’était pas du tout nécessaire.

Côté arrangement musical, l’équipe a fait un excellent travail. L’instrumental comprenant plusieurs modulations qui accélèrent le rythme, n’avait rien de monotone. Les mélodies sont entrainantes et peuvent maintenir une foule en altitude pendant plusieurs heures.

Attendez-vous à ce que Mass Konpa fasse mouche durant les trois jours gras, si le comité du carnaval national fait choix de ce groupe.

Copyright © MagHaiti 2018

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:
Journaliste - Photographe - Bloggeur - Webmaster - Fondateur de MagHaiti - Fondateur de Alolakay TV

Leave a Reply

  • (not be published)