Des activités socio-culturelles pour le respect des droits des femme en Haiti

Posted on March 13, 2018, 4:38 pm
4 mins

Des filles mères, des femmes à mobilité réduite, des travailleuses du sexe sont prises en charge par le Ministère des droits de femmes à Port au Prince. C’est ce qu’a annoncé ce matin Madame Eunide Innocent, Ministre à la Condition Féminine dans le cadre des 35em lundis de la presse au Ministère de la Communication.

À l’occasion de la célébration des droits de la femme, madame Innocent annonce toute une série d’activités pendant le mois de mars pour renforcer le droit des femmes en Haïti. Des foires agricoles et artisanales, des journées de réflexion sont entre autres quelques activités pour mettre en valeur les bénéficiaires. D’autant plus, 65 filles mères ayant reçu formation professionnelle sur les métiers communément appelés  « métiers d’homme »,  seront graduées le 24 mars prochain a fait savoir la Ministre.


Les femmes sur le trottoir sont aussi enregistrées dans ces activités.  « Nous avons déjà commencé à travailler avec beaucoup d’entre elles » a confié Madame Innocent. « Nous essayons de connaître les raisons qui les poussent à vendre leur corps. Nous avons pu découvrir que ces femmes ont été pour la plupart abandonnées après une grossesse », a-t-elle précisé. Plus loin, la ministre promet de continuer à travailler avec elles et les former professionnellement.

Toutefois fois,  la Ministre à la condition féminine en Haïti s’est plaint de la mauvaise fortune des filles qui une fois tombée enceinte sont obligées d’abandonner leurs études,  tandis que les hommes qui les a mises dans cette situation continue tout bonnement leurs formations. « Nous allons travailler avec le Ministère de l’éducation nationale pour voir de quelle mesure les filles enceintes peuvent-elles continuer leurs études sans qu’elle soient la risée de l’école ».

Interrogée sur la violence sur les femmes, la défenseuse des droits des femmes invite les femmes victimes d’agressions sexuelles à sortir de leur mutisme pour dénoncer leur agresseur. « Li lè li tan pou vyolans sou fanm kaba nan sosyete a », lance la Ministre énergiquement. Plus loin, madame Innocent confie que les femmes victimes seront prises en charge, et s’il le faut, elles peuvent être relocalisées pour leur propre sécurité. « Elles n’ont pas à avoir peur ou avoir honte. Mesdames faites entendre votre voix » a-t-elle déclaré fièrement

Rappelons qu’environ 200 commerçants du marché Hyppolite avaient reçu une allocation de 20 miles gourdes par le gouvernement pour leur venir en aide après suite au feu qui a dévasté le marché et toutes leurs marchandises avec. La ministre a la condition féminine annonce une autre allocation de 20 miles gourdes, cette fois ci pour les victimes du marché du port qui lui aussi a été brûlé moins d’une semaine après marché en fer. Elles recevront cette somme ce mercredi au plus tard a-t-elle ajouté.

Tout le mois de mars est dédié aux femmes en Haïti et le 3 Avril est la journée de défense des droits des femmes en Haïti. Les femmes sont les piliers de la société. Protégeons les et apprécions les a leur juste valeur.

Wilner Bossou

Copyright © MagHaiti 2018

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:
Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie... Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp... Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)