« Fanm djanm », la nouvelle expression de Renette Désir

Posted on March 01, 2018, 3:27 pm
5 mins

Une année après la sortie du clip « Taye banda », Renette Désir, connue principalement par son art-name: Netty, revient au galop en ayant Princesse Eud sur le track, avec « Fanm djanm », titre mettant en exergue la force et le courage de la femme haïtienne.

Ces jours-ci, la toile est renflouée d’informations. De part et d’autre, il y a une nouvelle qui s’émeut, un son qui se propage. Et, quand cela ne traite pas les grandes affaires, des artistes, sous paroles et musiques, clament leur indignation en tendant leur chanson à la ronde.



Après cette longue attente, Netty, la voix de « Yanvalou » est revenue toute enflammée sur la scène musicale. Avec une énergie pouvant rallier ses fidèles fans, la star chante une nouvelle expression, un nouveau titre et apporte un nouveau clip qui promeut le courage et la force de la femme haïtienne. « Fanm djanm » telle est une musique savante, écrite sur des notes tonales en vue de présenter une image de marque des payses. Ces dernières à qui plus d’un doit la vie.

Dans son texte, l’ardeur de son féminisme est bien ressortie. Femme combattante, c’est ce qu’elle laisse entrevoir de sa personnalité. En effet, « Fanm djanm » est ce modèle de femme qui n’a pas peur d’affronter la vie même lorsqu’elle est soumise à des épreuves déclare Netty béatement. Et, la femme, continue-t-elle, est un mystère, un monde réglo à découvrir. Sans violence. Sans aucune condamnation.

Enjambée d’une strophe à une autre, « Fanm djanm » retrace le parcours de nombreuses femmes qui ont lutté dans la promotion et la protection du droit de la femme haïtienne, tel qu’il est reconnu. Face à certaines préjudices exécutées par et dans la société, et qui la condamnent, cette chanson, bonne et audible fait donc appel à la conscience. Non pas pour changer catégoriquement ces incompréhensions, mais pour améliorer peu à peu la situation, explique l’artiste à ses fans.

Sur le track, la voix de la rappeuse, princesse Eud résonne bien. Ses mots articulés rythment de pairs avec la mélodie. Ce choix (avoir Eud sur sa chanson), reconnait Netty, découle d’une pléthore d’avis qu’elles ont en commun. Pour le reste, elle combat aussi pour une intégration plus large de la femme haitienne. Princesse Eud est une mère sensible, soucieuse, confirme la star.

« Nou se leman ki atire bonè », cette phrase de John Wesley Emmanuel l’a beaucoup fascinée. Là où la femme habite, la vie subsiste, argue-t-elle pour corroborer Emmanuel. Comme la femme ne peut pas exister seule, elle attire donc son autre moitié pour que l’amour, l’harmonie aient leur propre sens, ajoute-t-elle. A cela, elle se veut promotrice d’une éducation féminine.

Rien ne se dit par hasard dans sa musique, tout est question d’un message à faire entendre. Les diverses zones citées, Jacmel exceptée, sont un moyen de faire valoriser les noms de ces villes qui passent souvent à la huche dans les textes musicaux.

De « Yanvalou » jusqu’à « Fanm Djanm », l’artiste s’affirme en tant que promotrice des valeurs culturelles. Dans ses musiques, la culture est à l’œuvre. Que ce soit texte ou clip, le brin est empreint de charme. Le décor est local. D’ailleurs, avec elle, l’expression du terroir s’en tire à bon compte.

Vivre sa vie avec tout ce que le destin lui réserve, et lui permet de surmonter en tant que femme, est la synergie qui l’inspire ce titre « Fanm djanm ». Alors, Renette Desir, en vue de garder ses fans en haleine, fait l’annonce de son nouvel album qui sera signé en avril prochain.

Jonathan Paul

Copyright © MagHaiti 2018

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:
Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie... Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp... Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)