Haïti et Université

Posted on November 08, 2017, 5:00 pm
6 mins

 

Rysdaël Clébert Duvelsaint

Si l’idée d’université dans tous  les grands pays renvoie  à un établissement d’enseignement supérieur qui fédère  en son sein la production, la conservation et la transmission de savoir dans différents domaines de connaissances. En Haïti, elle ne renvoie pas tout au moins à la même réalité  et la même perception. Elle renvoie de préférence à un espace où les jeunes, âpres leur  études classiques, viennent décrocher un diplôme pour se rendre sur le marché du travail. Cette conception de l’université va à l’encontre de celle du Prof Hérold Toussaint qui, pour lui l’université ne peut être une usine de fabrication de diplôme. Nous devons tout aussi souligner que le trio (production, transmission, diffusion) dont on vient de citer a pour socle une activité rigoureuse de production de nouvelle connaissance qui nous permet  de laisser le stade du sens commun et des idées toute faite d’avance, et  cette démarche est traversée par la lucidité et la neutralité. Cette activité porte le nom de « Recherche ». C’est cet élément qui constitue le pilier  ou la tache principale de l’Université. Néanmoins, on pourrait toujours  se  demander s’il existe vraiment des communautés de recherche  dans les universités haïtiennes ?  Or, nous savons que la place occupée par un pays à l’échelle mondiale est liée  à la qualité et la pertinence des ses recherches scientifiques.



Si au sens d’Antonio Gramsci, l’université est le haut lieu de la réflexion et du debat. L’université en Haïti est au contraire, guettée par l’incapacité des jeunes à réfléchir (je raisonne à partir de la règle).  Cela pourrait être du, d’une part, aux problèmes socio-économiques qui les conditionnent à toujours chercher les moyens de survie. Et d’autre part , le modèle d’université qu’on a : sans laboratoire, sans bibliothèque, sans moyens disponible pour la recherche, et le pire avec  bon nombres des professeurs qui n’ont jamais produit au moins deux lignes de réflexions pour pouvoir susciter les jeunes à réfléchir et à produire.

Si au sens du Prof Hérold Toussaint l’université n’est pas le lieu de répétition des acquis, mais  de  l’invention de  la science et de la transmission de cette science  inventée presque dans le même moment, nous somme loin de parler d’université en Haïti. Car, même à travers les thèses de mémoires de bons nombres de licenciés haïtiens, ils ne font que la répétition de grands philosophes et de grands intellectuels haïtiens et étrangers.

Si pour Emmanuel Kant, c’est grâce au développement  de l’université qu’un peuple peut rentrer  dans l’âge adulte, c’est-à-dire  faire l’expérience  de la capacité de penser par soi même. Haïti est loin de  cet âge, donc loin d’être capable de penser par elle-même. Car l’université en Haïti est en crise ; et même l’Université d’Etat ne peut être une différence. Pourtant, les hommes qui se laissent traverser par la conscience universitaire, et qui demandent reforme sont construits et par les dirigeants, et par les medias comme des bandits et des groupuscules de délinquants.

Si enfin, l’université est le lieu par excellence de la tolérance et du respect mutuel. Haïti  est encore loin de parler d’université. Car, à l’université d’Etat prise à titre  d’illustration, c’est l’intolérance extrémiste  qui règne. Des qu’on souhaite changement et se bat pour lui, on est construit comme militant  fanatisé et on est exposé aux plus cruelles attaques. Nous devons  faire de notre université  un espace de libre discussion par excellence où la seule règle valable sera d’écouter autrui et accepter son point de vue.

Il est temps pour les dirigeants de dire qu’ils veulent faire « Université » dans le pays. Car, l’université ne peut être un champ de bataille politique, mais plutôt le monde politique pourrait être étudié et analysé de façon objective à l’université. C’est-à-dire, l’université doit demeurer à l’abri des luttes politiques.

Signé : Rysdaёl Clébert Duvelsaint, étudiant á la Faculté d’ethnologie(FE) et  à l’Académie Nationale Diplomatique Consulaire(ANDC)

Copyright © MagHaiti 2017

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie… Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp… Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)