Haïti-Intempéries: La désinformation sur internet, un autre ouragan à surveiller  

Posted on October 03, 2016, 10:22 pm
3 mins

Tout comme le gouvernement et d’autres institutions du pays, quelques agences en ligne professionnelles se sont engagées depuis quelques jours dans un mouvement de sensibilisation sans précédent pour alerter la population sur la menace imminente de l’ouragan Matthew.

L’Association Haïtienne des Médias en Ligne, procède depuis 72 heures à la diffusion de conseils pratiques liés aux intempéries sur ces plateformes virtuelles. Ces messages mettent l’accent sur les groupes les plus vulnérables comme les personnes à mobilité réduite, les enfants, les femmes enceintes et les vieillards. D’autres indiquent les comportements à adopter en cas de catastrophes.

mesaj-11   mesaj-12

Parallèlement, des personnes mal intentionnées profitent de cette menace pour faire de la diffamation tout en créant la confusion sur les réseaux sociaux. Par exemple, une intox qui circule sur les groupes WhatsApp indique que le réseau de Digicel fonctionnera à moins de 60%  de ses capacités; une autre raconte que selon le Département d’État Américain, quelques villes du Département du Sud  vont disparaître après le passage de l’ouragan Matthew.

La Digicel et l’Ambassade Américaine n’ont pas pris de temps pour démentir ces intoxications.

Le conseiller électoral Carlos Hercule a démenti la rumeur faisant croisant que le CEP a renvoyé les scrutins pour le dimanche 23 septembre. Un autre conseiller a affirmé sur Radio Kiskeya les matériaux sensibles ne sont pas encore distribués sur le territoire; c’est prévu pour mercredi prochain.




D’autres utilisateurs partagent une image de la menace de l’ouragan (à la Jamaïque) et affirment que cette photo a été prise dans ville des Cayes. C’est FAUX!

604396-thumb

Source: Jamaica Observer

Une personne (ou un secteur) a profité de ce moment d’inquiétude pour attaquer Radio Télé Kiskeya, qui a répliqué par une note presse: « Les positions de la station et de ses dirigeants sont généralement publiques et figurent sur son site Internet www.radiokiskeya.com, sur sa page facebook et son compte twitter. La Direction Générale de Radio Télé Kiskeya et la Directrice de Programmation de la station en profitent pour mettre les uns et les autres en garde contre la désinformation, la diffamation et le mensonge dont certains se sont fait depuis quelque temps les champions au niveau des réseaux sociaux… » pouvons-nous lire.




Prenez garde aux messages que vous partagez sur vos pages!

Copyright © 2016 Mag Haiti

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Leave a Reply

  • (not be published)