L’audience de comparution de Guy Philippe est prévue pour le 13 janvier

Posted on January 07, 2017, 2:40 am
3 mins

 

Port-au-Prince, le 6 janvier 2016,

Selon le site officiel du Département de la Justice des États-Unis, le dossier du Sénateur élu de la Grand’Anse Guy Philippe, a été présenté cet après-midi devant le juge américain Barry L. Garber du district sud de la Floride. Le suspect a été condamné sans caution lors de cette audience initiale.

L’acte d’accusation a été déposé le jour même contre le détenu, suspecté dans des transactions de stupéfiants et des délits de blanchiment d’argent. Ce document n’est qu’une allégation et le détenu est présumé innocent jusqu’à ce que sa culpabilité ait été établie au-delà de tout doute raisonnable devant un tribunal. Son audience de comparution est prévue pour le 13 janvier 2017.



« Entre 1997 et 2001, Mr Philippe a conspiré avec d’autres acolytes pour importer plus de cinq kilogrammes de cocaïne aux États-Unis. De juin 1999 à avril 2003, il aurait également conspiré avec d’autres personnes pour se livrer au blanchiment d’argent afin de dissimuler leur participation à des activités criminelles, y compris le trafic de stupéfiants. En 2000, Philippe a transféré un chèque de $ 112.000  par le biais d’une institution financière, affectant le commerce interétatique et étranger, y compris les sommes provenant de l’entreprise de trafic de drogues illicites » pouvons-nous lire sur ce site.

« Guy Philippe, âgé de 48 ans, a été inculpé en 2005 pour un chef de conspiration pour l’importation de stupéfiants; Un chef d’accusation de complot en vue de blanchir des instruments monétaires et d’effectuer des transactions monétaires sur des biens dérivés d’activités illégales; Et un nombre important de transactions monétaires découlant d’activités illégales »

La DEA et l’IRS-CI ont enquêté sur ce dossier. Le Bureau des affaires internationales de la Division de la criminalité, le Groupe de travail sur les fugitifs du Service des maréchaux des États-Unis, le Bureau des opérations de terrain de Miami et le Gouvernement Haïtien, y compris le Ministère Haïtien de la justice, la Police Nationale d’Haïti et La Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS), a fourni une assistance en la matière.

Copyright © 2017 Mag Haiti

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Leave a Reply

  • (not be published)