Point noir sur WhatsApp, un ingénieur-développeur haïtien fait le point.

Posted on May 09, 2018, 5:29 pm
6 mins

 

Ces derniers jours, une affaire de point noir qui  fait crasher  WhatsApp a fait la une sur l’application. Des utilisateurs s’en donnent à cœur joie sans pourtant savoir à quoi ils s’exposent réellement. En vue d’éclairer la lanterne de nos internautes, nous avons rencontré Edrice Louis, un ingénieur-développeur qui a déjà conçu une application de messagerie, Cithadd Messenger, pour nous donner beaucoup plus de détails sur ce bug.

MagHaïti (M.H) : M. Edrice Louis, vous êtes ingénieur-développeur et directeur technique du Centre d’Innovation Technologique d’Haïti pour le développement Durable (CITHADD) qui développe des applications mobiles et autres. Que pouvez-vous nous dire sur cette affaire de trou noir qui fait la une sur WhatsApp ces derniers jours?

Edrice Louis (E. L): Tout d’abord, je salue le grand public et je tiens à apporter en tant que développeur des explications techniques sur le sujet. Avant tout, une application est constituée d’un ensemble d’instructions qui indique à votre téléphone quoi faire ou encore lui donnant des ordres. Lorsque vous développez une application mobile, il y a un ensemble de cas que vous devez prendre en charge comme par exemple si la personne clique sur tel bouton ou partie de votre application qu’est-ce que cette personne aura comme résultats mais des exceptions peuvent survenir au niveau de votre application et c’ est  difficile de prévoir tous les comportements qu’aura cette application. Prenons une illustration simple, dans une application on vous demande d’entrer votre nom et vous, vous entrez des chiffres à la place, cela peut faire arrêter l’application car le développeur n’avait pas prévu cette contrainte. Lorsque vous avez affaire à des utilisateurs de tout genre, le développeur doit prendre en charge un maximum de cas d’exception dans l’application.

Avant même de sortir la vraie version d’une application,  vous devriez faire ce qu’on appelle des USERS EXPERIENCES qui consiste à mettre votre application en version d’essai bêta afin que tout type de personne puisse la tester. Dans le cas de ce bouton noir du whatsapp, c’est un comportement inhabituel ou encore une exception que sûrement quelqu’un a découvert en combinant plusieurs touches, le plus souvent cela survient sans le savoir chez les utilisateurs. C’est ce qui rend ce genre de cas difficile à prévoir  pour les entreprises.

M.H: Cela représente-t-il un danger majeur pour les utilisateurs de WhatsApp ? Y a-t-il de risque de piratage?

E.L: Néanmoins cela représente un danger pour WhatsApp car le fait qu’une application fait crasher votre téléphone cela peut causer plusieurs dommages  si ce problème persiste:

-Surchauffer la mémoire de votre portable

-Mettre en péril des éléments matériels internes de votre smartphone.

Pour l’instant , il n’y aucun risque de piratage de données car le but de cette faille est de faire crasher ou d’arrêter le fonctionnement normal de votre téléphone  mais en combinant ce problème avec d’autres techniques de piratages puissants comme en le mettant dans une boucle infinie qui va répéter cette action des milliers de fois alors essayer d’imaginer la suite.

M.H: Pourquoi cela ne marche que le système d’exploitation Android pas sur iOS ?

E.L: C’est plus un mystère pour tout le monde de constater à quel point le système d’exploitation mobile IOS reste très fermé sur lui-même ce qui leur permet de minimiser le risque de sécurité. Certes, Android est le système le plus populaire du monde mais aussi il semble être plus  vulnérable que l’IOS. Je ne l’ai pas encore testé sur IOS mais cela semble être l’explication technique idéale à un tel comportement.

M.H: Quelles précautions les utilisateurs de WhatsApp  devraient-ils prendre?

E.L: Je conseille à tous les utilisateurs de WhatsApp de bien faire attention et de ne pas cliquer sur ce bouton pour le plaisir car en le faisant à plusieurs reprises cela peut entrainer des dommages à leurs téléphones car n’importe quelle application utilise les ressources (mémoires)de votre téléphone pour fonctionner.

M.H: Un conseil pour les consommateurs des réseaux sociaux.

E.L: Dans toutes les formations sur la cyber sécurité que j’ai pu réaliser au niveau du pays, l’un des conseils de base que je donne aux utilisateurs qui se servent des réseaux sociaux c’est de faire attention aux liens suspects qui leur sont envoyés et d’éviter de cliquer sur n’importe quoi qui leur est parvenu. Un simple clic peut arrêter le fonctionnement de votre portable, donner l’accès aux données confidentielles que vous avez. Alors prenez garde. C’était un plaisir de partager mon savoir avec vous tous.

Copyright © MagHaiti 2018

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:
Étudiant en Communication sociale et en Sciences politiques et philosophie. Rédacteur web et correspondant de médias en Haïti.

Leave a Reply

  • (not be published)