Protestation du petit personnel de la santé publique 

Posted on July 13, 2017, 4:13 pm
2 mins

Port-au-Prince, le 13 juillet 2017

Les employés de l’hôpital général ont foulé le pavé ce mardi 11 juillet, en vue de protester contre la décision du ministère de la santé publique. Ils étaient plusieurs dizaines de personnes à la rue st Honoré à reclamer un ajustement salarial de 5,000 gourdes au lieu de 1,100 gourdes.

Il est 12h45 minutes, le soleil est au zénith. Devant les locaux de l’hôpital général des dizaines de personnes sont réunies, elles chantent pancartes en main.

Les manifestants ont dressé des barricades qui ont complètement paralysé la circulation à l’angle de la rue st Honoré. À l’entrée du bâtiment ils lancent toutes sortes de slogans traduisant leur frustration.




C’est un Levy Milo Felix confiant, assis dans son bureau, qui critique les hauts dignitaires de l’Etat haïtien, qui selon lui manifestent le désir de privatiser les institutions étatiques. “Le ministre a le projet de livrer l’hôpital de l’universite d’Etat d’Haiti au secteur privé” lâche le Président  du syndicat.

Ce responsable affiche clairement son mécontentement contre ce qu’il appelle une lutte de classe sociale: ” le gouvernement doit prendre en considération les revendications de toutes couches sans distinction, médecins jusqu’au petit personnel” a-t-il argué.  “Nous sommes les fils de l’Etat, nous ne sommes pas placés pour le boycotter,  nous exigeons simplement 16.000 gourdes  comme salaire de base“.

Le personnel de l’hôpital comprend 225 contractuels et 400 nommés environ. Les médecins généralistes qui percevaient 31,000 gourdes passent à 37,500 gourdes; les médecins spécialistes de 31.000 gourdes à 42,500 gourdes. Les infirmières passent de 21,000 gourdes à 25,000 gourdes; le petit personnel de 11,000 gourdes à 12,100 gourdes.

Nous ne comptons pas lâcher notre mouvement de revendication; si rien n’est fait d’ici la fin de cette semaine nous allons bloquer le service de dyalises” menacent les manifestants.

“L’Association des Médecins Haitiens (AMH) représente un danger pour l’HUEH” soulignent les protestaires, qui reclament aussi le paiement de 22 mois d’arriérés de salaire.

Dubois Cluford et Marc Yoly Célestin

Copyright © 2017 Mag Haiti

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Leave a Reply

  • (not be published)