Raquel Pélissier, cette haïtienne qui pouvait être Miss Univers 2016

Posted on January 30, 2017, 10:34 pm
5 mins

 

Andrea Tovar of Colombia, left, Iris Mittenaere of France, center, and Raquel Pelissier of Haiti, pose shortly after being declared the top three finalists in the Miss Universe 2016 coronation Monday, Jan. 30, 2017, at the Mall of Asia in suburban Pasay city, south of Manila, Philippines. Iris Mittenaere was crowned the Miss Universe 2016 while Raquel Pelissier was the runner-up. (AP Photo/Bullit Marquez)/XBM118/17030186383033/1701300642

C’est le plus grand exploit que nous ayons réalisé depuis plusieurs décennies! Raquel Pelissier est sortie 1re Dauphine de la Miss Univers 2016. Cette haïtienne native natale, âgée de 25 ans était à deux doigts de remporter le plus grand concours de beauté au monde, présidé par Paula Shugart, auquel 86 postulantes provenant de tous les continents, de tous les coins et recoins de la planète terre, ont pris part.

Cette place de deuxième qu’Haïti n’a jamais occupée depuis 1975 avec Gerthie David comme contestante, a vraiment fait l’honneur du pays à cette 65e édition de Miss Univers organisée aux Philippines. Cela ne veut pas seulement dire que Raquel est la deuxième meilleure compétitrice sur près d’une centaine, mais que notre Haïtienne aurait pu arriver en tête de ce classement d’Or, si on avait, bien entendu, la même préparation, le même soutien et les mêmes avantages que la brillante et ravissante Iris Mittenaere, cette Française soutenue par 67 millions de compatriotes, sans compter ceux d’outre-mer, qui ne se faisaient pas prier pour voter à travers Internet, la Miss qui les représentait.

Raquel Pelissier en personne avait tout pour recevoir de Pia Wurtzbach, l’écharpe et la couronne cette année, si l’on tient compte de son standard, sa grande beauté et son charme presqu’irrésistible, qui lui a d’ailleurs valu sa place au rang des tops 10 plus magnifiques et sexy candidates selon les pronostics antérieurs à cette Grande Finale de Miss Univers ayant eu lieu le 29 janvier dans la soirée.



Sincèrement, on devrait éviter toute opinion profane et discours défaitiste ou misérabiliste qui font croire qu’Haiti n’était pas couronnée à cause de sa pauvreté extrême ou parce que la France avait bénéficié d’une quelconque faveur. En réalité, il s’en est fallu de peu pour que le vainqueur soit notre belle, intelligente, courageuse, talentueuse et prestigieuse Raquel Pelissier. Même Iris, son seule rivale au dernier moment, pensait qu’elle allait gagner. Mais un concours reste un concours. Les désavantages de l’une sont les avantages de l’autre, tout comme les pleurs de joies qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux cris de remord et de déception d’une fausse gagnante, par exemple, qui avait porté pendant quelques minutes, la 9e couronne de la Miss Univers, faite de 33 rayonnantes barres de cristal de Bohême, représentant les gratte-ciels de New-York, avec 5 énormes topazes bleues, entre 311 diamants et 198 saphirs bleus, estimée à 300.000 US. On se le rappelle comme si c’était hier, la désolation de Ariadna Gutierrez, couronnée, puis découronnée, à cause d’une erreur de Steve Harvey, Maitre de Cérémonie l’année dernière et cette année encore.

Une autre pareille erreur nous aurait tellement arrangés, mais de grandes dispositions ont été prises pour éviter qu’une gaffe aussi grave se reproduise au niveau de ce concours dont Donald Trump (actuel Président des États-Unis) était le Propriétaire, avant de le revendre pour une somme colossale d’argent au groupe WME/IMG. Steve avait bien lu, avec des lunettes remises par la Miss Philippines, afin de voir noir sur blanc que son successeur était effectivement Iris Mittenaere, âgée de 24 ans.

Maintenant, on devrait se demander quel était l’apport réel d’Haïti dans ce record après 42 longues années? A combien s’élevait le support financier ou matériel des secteurs public et privé pour cette Ambassadrice du pays? Quels sont les designers qui avaient conçu les différents costumes de Raquel ?

On devrait se poser davantage de questions aussi pertinentes que gênantes, mais on ferait mieux d’espérer qu’un jour Haïti reconnaîtra la valeur des ses produits et manifestera plus d’intérêt pour le milieu du beauty pageant, à défauts de contributions considérables, susceptibles de le développer.

Source: www.ayimamo.overblog.com

Commentaires

comments

Partagez sur les réseaux sociaux:

Mag Haiti est un média en ligne, basé essentiellement sur la culture haïtienne et orientée vers les communautés haïtiennes (diaspora). Nous diffusons quotidiennement des informations vérifiées sur la culture, la politique, la mode, la musique, la science, la technologie… Nous sommes disponibles sur les réseaux sociaux les plus populaires Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et WhatsApp… Vous pouvez nous joindre par email info@maghaiti.net

Leave a Reply

  • (not be published)